Il existe de nombreux livres d’échecs, qui traitent de différents sujets, tels que les ouvertures (comment jouer le début de la partie), la tactique et la stratégie échiquéenne, les finales (fins de partie), ainsi que la psychologie échiquéenne (comment s’entraîner, comment calculer les coups, comment réfléchir…etc.). Certains présentent aussi les parties du joueur qui écrit.

En voici quelques exemples connus:

Principes fondamentaux aux échecs de J.R. Capablanca

Dans ce livre, Capablanca présente les grands principes du jeu stratégique dans l’ouverture, le milieu de jeu et la finale ainsi que les différentes méthodes de gain en milieu de partie.

Ce livre est considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs livres d’échecs, et le 5e champion du monde, Botvinnik le comptait parmi ses favoris.

Les maîtres de l’échiquier de Richard Réti

Dans cet ouvrage, Réti retrace l’histoire des premiers grands joueurs d’échecs tels que Rubinstein, Alekhine, ou encore Capablanca. Il les associe toujours avec leur manière de traiter l’ouverture, et présente sa propre opinion concernant ce domaine.

Le blocage d’Aaron Nimzowitsch

Dans ce livre instructif, Nimzowitsch enseigne la facon d’utiliser une majorité de pions, ou de la bloquer. Il commence par poser les base mêmes des structures de pions pour ensuite expliquer comment les manipuler et les contrôler.

La vie est une partie d’échecs de Garry Kasparov

Dans cet ouvrage, le 14e champion du monde fait un parallèle instructif entre les décisions et les dangers que nous rencontrons dans la vie, et ceux que nous rencontrons dans une partie d’échecs. Il revient sur chacune des erreurs ou chacune des décisions qu’il a prises durant ses parties, et les compare avec ce qu’il a vécu dans sa vie.