La coupe du monde, qui est certainement l’une des compétitions les plus importantes après le championnat du monde, s’est tenu du 10 juillet au 5 aout, à Sotchi, en Russie.

Ce tournoi à élimination directe, alignait les plus grands joueurs du monde, et offrait, logiquement, deux places qualificatives aux Tournoi des Candidats 2022.

Le règlement prévoyait que deux joueurs s’affrontaient d’abord en classique – une fois avec les blancs, une fois avec les noirs – puis en rapide, en cas d’égalité. S’il y avait toujours égalité, les deux joueurs s’affrontaient en blitz pour se départager.

Dans ce tournoi gigantesque (206 participants !), les surprises et les déceptions sont nombreuses, à l’image de la coupe du monde 2017, où le champion du monde (Magnus Carlsen) avait été éliminé au 3e tour par le Chinois Bu Xiangzhi.

Cette fois, les surprises commencent dès le 2e tour, avec le forfait de Levon Aronian qui présentait des symptômes relatifs au Covid-19. Lors du même tour, le jeune prodige francais, d’origine iranienne, Alireza Firouzja se fait éliminer par le jeune Javokhir Sindarov en départage.

Au 3e tour, c’est le Néerlandais Anish Giri, n°8 mondial, qui est éliminé en départages par le prodige ouzbek de 17 ans, Nodirbek Abdusattorov. Shakriyar Mamedarov perd également son départage contre Martirosyan, au même moment. Mais la plus grande des surprises vient de Fabiano Caruana, n°2 mondial et ancien challenger au titre, qui s’effondre contre Rinat Jumabayev, n°135 mondial.

Le parcours du champion du monde

Le champion du monde, Magnus Carlsen, quant à lui, résiste et, élimine successivement Martinovic (2-0), Aryan Tari (2-0), et Radoslaw Wojtaszek (1.5-0.5), avant d’être confronté à Andrey Esipenko, le jeune Grand-Maître russe de 18 ans qui l’a battu en janvier dernier. Après un long combat qui s’est achevé en blitz, Magnus Carlsen l’emporte et se qualifie aux quarts de finales. Il y rencontre le Francais Étienne Bacrot, qu’il élimine “facilement” 2 à 0. En demi-finales, il est battu par Jan-Krzysztof Duda, le vainqueur du tournoi. Il rejoint alors Fedoseev en demi-finales. C’est l’occasion pour lui de montrer tout son talent. La première partie, qu’il gagne avec les Noirs est spectaculaire, et remporte le prix de beauté du tournoi. La voici :

Dans sa partie avec les Blancs, il gagne encore une fois, avec un sacrifice de qualité, suivi d’un sacrifice de tour, qui laisse les Noirs dans une finale perdue. Voici la partie : https://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=2069070

Le parcours de Karjakin

Sergey Karjakin, ancien challenger au titre, termine le tournoi à la 2e place, après avoir perdu la finale contre Jan-Krzysztof Duda, le vainqueur du tournoi. Il affronte d’abord Vokhidov (2-0), puis Oparin (2-0), et Artemiev (3.5-2.5), avant de se heurter au GM francais Maxime Vachier-Lagrave.

Après 5 matches nuls, en classique et en rapide, il élimine MVL en départage de blitz, alors que le Francais est n°4 mondial dans cette cadence (Karjakin est n°16 en blitz). Karjakin se qualifie alors en quarts de finales, où il se retrouve en face de l’Américain Samuel Shankland, qui, en pleine forme, venait d’éliminer Svidler en parties classiques.

Ce match, très serré au départ, semblait tourner en faveur de l’Américain, qui bat Karjakin lors de la 1ere partie (voici cette belle partie de Shankland : https://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=2068385). Cependant, Karjakin ne se laisse pas éliminer et revient dans le match en gagnant la 2e partie de facon spectaculaire. Voici la position critique : que joueriez-vous ici ?

C’est seulement en départages de blitz que Karjakin s’impose 2-0 pour rejoindre Fedoseev en demi-finales.

Son match contre Fedoseev s’est terminé dès la 2e partie en classique que Karjakin a gagné après avoir défendu avec succès dans sa partie avec les Noirs. Ainsi, Karjakin se qualifie pour la finale de la coue du monde, mais aussi, pour le Tournoi des Candidats, qu’il a remporté en 2016.

Lors de la finale, il est battu par Duda, le vainuqueur du tournoi, au score 1.5-0.5.

Le vainqueur : Jan-Krzysztof Duda

Jan-Krzysztof Duda est un GM polonais de 23 ans, n°18 mondial avec 2738 points Elo, et n°1 polonais. En octobre 2020, il bat Magnus Carlsen au Norway Chess, mettant un terme à une série de plus de 100 parties sans défaites du champion du monde.

Son parcours à la coupe du monde

Duda a commencé son tournoi en éliminant le maître international Guillermo Vazquez, puis le GM américain Samuel Sevian, et l’Iranien Pouya Idani, sans jamais avoir recours au départages. C’est seulement en 8es de finales, face au Russe Alexander Grischuk, n°7 mondial, que Duda ne parvient pas à gagner en parties classiques. Il dispute alors les départages de rapides, qu’il gagne sans perdre la moindre partie. Il affronte ensuite l’Indien Santosh Gujrathi Vidit, et le bat en parties classiques, toujours sans perdre la moindre partie.

Il se retrouve alors face à face avec le champion du monde, Magnus Carlsen, en demi-finales. Là encore, le Polonais ne recule devant rien, pas même devant le plus fort joueur. Après avoir fait trois matches nuls (2 en classique et 1 en départages rapides), il remporte le 2e départage de rapides, et se qualifie à la finale du tournoi, en écartant le champion du monde en titre. Il se qualifie ainsi au Tournoi des Candidats 2022. Il est le premier joueur polonais de l’histoire à se qualifier à ce tournoi qualificatif au championnat du monde (Reshevsky et Najdorf étaient tous deux polonais de naissance, mais ne l’étaient plus lorsqu’ils ont participé à ce tournoi – Najdorf était argentin et Reshevsky, américain, lors du Tournoi des Candidats 1953).

Voici la partie de départage Carlsen-Duda, remportée par Duda avec les Noirs : https://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=2068994

Jan-Krzysztof Duda affronte ensuite Sergey Karjakin en finale. Face à l’ancien challenger, Duda ne craint rien, et après une nulle rapide avec les Noirs (suite à une erreur d’ouverture de Karjakin), il joue de manière ambitieuse avec les Blancs et met le Russe sous pression, qui finit par gaffer. Duda saisit alors sa chance avec le joli sacrifice de qualité 25.Td7!!. Voici la partie :

Jan-Krzysztof Duda remporte ainsi la coupe du monde 2021 et se qualifie au Tournoi des Candidats 2022 avec Karjakin. Trois joueurs sont désormais qualifiés à ce tournoi : Teimour Radjabov, Sergey Karjakin, et Jan-Krzysztof Duda.

Jan-Krzysztof Duda ©GFHund, CC BY-SA 4.0

Comme l’a souligné Magnus Carlsen, lors de son interview, Duda a remporté le tournoi sans perdre la moindre partie, et en ayant recours au départage seulement deux fois – contre Carlsen et contre Grischuk.

Cette performance lui rapportera 18 points Elo (!) et le propulsera à la 13e place mondiale.

Un autre changement devrait également intevenir au sommet du classement, puisque la mauvaise performace de Caruana le fera descendre à 2798 points Elo, ce qui le placera à la 3e place mondiale, et le Chinois Liren Ding sera ainsi n°2 mondial pour la première fois. Également à remarquer : pour la première fois depuis 2013, Magnus Carlsen sera le seul joueur à plus de 2800 Elo ! (Voici le nouveau classement Elo, après le tournoi, tel qu’il sera publié par la FIDE, début septembre : https://2700chess.com/)

Pour plus d’infos :

https://fide.com/news/1255 (en anglais)

https://www.europe-echecs.com/art/jan-krzysztof-duda-remporte-la-coupe-du-monde-d-echecs-8556.html

https://worldcup.fide.com/