Le tournoi annuel du “Tata steel chess”, considéré comme le plus prestigieux tournoi de grand-maîtres, réunit chaque année 14 Grands-Maîtres du top mondial, ainsi que de jeunes joueurs prometteurs, invités par les organisateurs. Il se tient habituellement à Wijk Aan Zee (Pays-Bas), et il se joue en 13 rondes (format toutes-rondes). Cette année, il a eu lieu du 16 au 31 janvier, et il a vu la victoire du grand-maître Jorden Van Foreest (21 ans), premier grand-maître néerlandais à gagner ce tournoi depuis la victoire de Jan Timman, en 1985.

Le règlement sanitaire prévoyait que les joueurs puissent jouer sans masques, mais ils étaient confinés dans leur hôtel le reste du temps, et ils étaient testés 4 fois tout au long du tournoi.

Côté classement, le suspense a duré jusqu’au bout, puisqu’à la dernière ronde, 5 joueurs était encore en lice pour la victoire, qui s’est finalement jouée au départage Armageddon entre les deux Néerlandais Anish Giri et Jorden Van Foreest.

Ce tournoi a vu émerger plusieurs jeunes joueurs prometteurs, comme Jorden Van Foreest (21 ans) qui a fini 1er, Andrey Esipenko (18 ans) qui termine à la 3e place (en battant Magnus Carlsen !), et Alireza Firouzja (4e place), qui à 17 ans seulement, défie les meilleurs joueurs mondiaux, avec un classement Elo à 2749 (n°17 mondial).

Alireza Firouzja – © Tasnim News Agency, CC BY 4.0
Jorden Van Foreest – © Vysotsky (Wikimedia), CC BY-SA 4.0
Andrey Esipenko – © Vysotsky (Wikimedia), CC BY-SA 4.0

Voici la victoire d’Andrey Esipenko contre le champion du monde, Magnus Carlsen :

Le n°2 mondial, Fabiano Caruana, a également montré qu’il était capable de produire de très belles parties :

Le 13e coup de Caruana a surpris les commentateurs ainsi que son adversaire, Radoslaw Wojtaszek, qui n’en croyait pas ses yeux :

Wojtaszek n’en croit pas ses yeux ! (“Caruana devient fou !?”)

Caruana a joué exactement le coup qu’on déconseille habituellement, et que l’on qualifierait de grossière erreur, mais il se trouve que dans cette position, c’est une excellente idée.

Le champion du monde, Magnus Carlsen, quant à lui, n’a pas brillé. Il a fini 6e avec 7.5/13 et seulement 3 victoires (contre Firouzja, Grandelius, et Vachier-Lagrave).

Voici le classement final :

NomElo (n°__ mondial)ÂgeNationalitéPoints
1Van Foreest, Jorden2671 (#66)21 ansPays-Bas8.5
2Giri, Anish2764 (#11)26 ansPays-Bas8.5
3Esipenko, Andrey2677 (#59)18 ansRussie8
4Caruana, Fabiano2823 (#2)28 ansÉtats-Unis8
5Firouzja, Alireza2749 (#17)17 ansIran*8
6Carlsen, Magnus2862 (#1)30 ansNorvège7.5
7Harikrishna, Pentala2732 (#26)34 ansInde6.5
8Tari, Aryan2625 (#166)21 ansNorvège6
9Grandelius, Nils2663 (#76)27 ansSuède6
10Duda, Jan-Krzysztof2743 (#18)22 ansPologne5.5
11Anton-Guijarro, David2679 (#54)25 ansEspagne5
12Wojtaszek, Radoslaw2705 (#36)33 ansPologne5
13Vachier-Lagrave, Maxime2784 (#5)30 ansFrance5
14Donchenko, Alexander2668 (#69)22 ansAllemagne3.5
Alireza Firouzja ne joue plus pour l’Iran depuis 2019, et il a annoncé son intention de jouer pour la France qui est son pays de résidence depuis 2020.

Le règlement du tournoi stipulait que dans le cas où plusieurs joueurs seraient amenés à finir premiers, seuls les deux joueurs ayant le plus grand nombre de points au score “Sonneborn-Berger” joueraient un départage en blitz.De plus, le départage devait être joué à 18h sur l’échiquier n°4, quoi qu’il arrive.

Cela a conduit à un petit incident :

Lorsque Jorden Van Foreest et Anish Giri avaient fini leur partie, il ne restait plus qu’une partie en cours : Firouzja – Wojtaszek, qui jouaient à l’échiquier 4. Mais Firouzja était encore en lice pour la première place ex-aequo. Malheureusement, il avait un mauvais score “Sonneborn-Berger”, et une fois que tous les autres eurent fini leur partie, les artbitres ont calculé que Firouzja ne pourrait pas, même en gagnant, avoir un score Sonneborn Berger suffisament élevé pour jouer le départage. Ils ont donc décidé de lancer le départage entre Giri et Van Foreest, alors que Firouzja jouait encore sa partie. De plus, il fallait donc que sa partie soit déplacée sur un autre échiquier pour que le départage soit joué à l’échiquier 4. Ainsi, il a dû apprendre qu’il ne pouvait plus se qualifier au départage, et qu’il devait interrompre sa partie et changer de place pour laisser son échiquier aux joueurs qui jouaient le départages. Il a finalement refusé de changer de place, mais on peut voir qu’il n’était clairement pas heureux d’apprendre que le départage allait commencer :

Le Français Maxime Vachier-Lagrave a eu un résultat désastreux : 3e sur la ligne de départ avec 2784 Elo, il finit avant-dernier avec une performance à 2633. Il va donc perdre 26 points Elo, passant de 2784 à 2757 Elo, et de la 5e à la 15e place mondiale.

En parallèle, d’autres joueurs vont monter en flèche, comme par exemple, Andrey Esipenko qui devrait gagner 24 points Elo, ce qui le ferait dépasser la barre des 2700 Elo, puisqu’il atteindrait la 37e place mondiale avec 2701 Elo. Ainsi, il se retrouverait à égalité avec Jorden Van Foreest, qui gagne 30 points Elo, et qui passe de la 67e à la 36e place mondiale.

Les deux autres joueurs qui performent lors de cette 83e édition du Tata Steel sont : Anish Giri, qui va gagner 12 points Elo, et passer de la 11e à la 7e place mondiale; ainsi que le jeune prodige Alireza Firouzja, 17 ans, qui devrait gagner 10 points Elo, et passer de la 17e à la 13e place mondiale, ce qui le rapprocherait encore plus du top 10 mondial, où il entrera probablement bientôt.

Plus d’infos sur le site officiel du Tata Steel Chess :

https://tatasteelchess.com/