La série des tournois en ligne du Magnus Carlsen Chess Tour se termine bientôt avec la “Grand Final”, la finale du circuit. Cette finale doit réunir les vainqueurs des 4 tournois, soit le “Magnus Carlsen Invitational”, le “Lindores Abbey Rapid Challenge”, le “Chessable Masters”, et le “Legends Of Chess”, qui vient de se terminer.

Le premier tournoi, Magnus Carlsen Invitational, a été remporté par Carlsen, qui a aussi gagné le “Chessable Masters”. Le dernier tournoi du circuit, “Legends of Chess”, a aussi été gagné par le champion du monde dans la finale du tournoi qui s’est terminée hier soir. Le “Lindores Abbey Rapid Challenge” est le seul tournoi que Carlsen n’a pas gagné. Dans ce tournoi, le champion du monde avait été éliminé lors des demi-finales par Hikaru Nakamura, et le Russe Daniil Dubov a finalement remporté la finale du tournoi.

La finale devait réunir 4 joueurs, mais il n’y a eu que 2 vainqueurs : Magnus Carlsen (3 fois) et Daniil Dubov (1 fois). Pour combler les deux places restantes, Magnus aa invité les finalistes des deux premiers tournois, soit l’Américain Hikaru Nakamura et le Chinois Liren Ding

Legends Of Chess : un plateau légendaire !

Le tournoi “Legends of Chess”, qui s’est disputé du 21 juillet au 4 août était sans aucun doute le plus attendu : il devait, par principe rassembler les “légendes des échecs”, c’est-à-dire les grands joueurs des 20-30 dernières années.

Le format était similaire à celui des 3 autres tournois du Magnus Carlsen Tour :

  • Tout d’abord, un tournoi préliminaire toutes-rondes, en matchs de 4 parties à la cadence 15 min. + 10 sec. / coup. Le vainqueur du match de 4 parties gagne 3 points, le perdant 0. Si, au bout des 4 parties, les deux joueurs sont à égalité, ils se départagent en blitz Armageddon (5 min. pour les Blancs, 4 min. pour les Noirs, les Blancs doivent gagner). Le vainqueur du blitz Armageddon gagne 2 points, le perdant 1 point.
  • Ensuite, les quatre premiers du tournoi préliminaire se qualifient pour les quarts de finales, qui se disputent en 3 matchs de 4 parties rapides (départages en blitz 5 min. + 3 sec./cp. si nécessaire). Les vainqueurs des quarts de finale se qualifient aux demi-finales, et les vainqueurs des demi-finales rencontrent en finale.

Ce plateau extraordinaire était composé de 4 joueurs de l’élite actuelle et 6 grands joueurs de ces 20 dernières années. Pour compléter ce rassemblement intergénérationnel, deux anciens champions du monde et une ancienne championne (Anatoly Karpov et Garry Kasparov, ainsi que Judit Polgar) se sont joints aux commentateurs pour analyser les parties en direct.

Voici une présentation des participants de ce tournoi :

Vassily Ivanchuk (Ukraine)

  • Âge : 51 ans (né en 1969)
  • Elo actuel classique : 2678 (n°59 mondial; n°4 Ukraine)
  • Elo actuel rapide : 2686
  • Elo actuel blitz : 2710
  • Elo (et classement) record (classique) : Octobre 2007 (38 ans) – 2787 (alors, n°2 mondial, derrière Anand)
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : New York Open 1988, Biel 1989 (ex-aequo), Tilburg 1990 (ex-aequo), Linares 1991, 1995 et 2009 (ex-aequo), Wijk aan Zee 1996, Belgrade 1997 (ex-aequo), Malmö 2003, La Havane 2005, Tallinn 2006 (ex-aequo), Mérida 2006, Odessa 2006 et 2007, Foros 2007, M-Tel Masters 2008, Mémorial Tal 2008, Amber Rapid (Monaco) 2010 (ex-aequo), Mémorial Capablanca 2010, 2011, et 2012, Cap d’Agde Rapides 2010, Gibraltar 2011.

2es places : Championnat d’Europe Junior 1988

Championnats du Monde :

Championnat du Monde de Blitz 2007 : 1er – Champion

Championnat du Monde de Rapides 2016 : 1er – Champion

Vassily Ivanchuk est entré dans l’élite mondiale en 1991 après sa victoire éclatante dans le prestigieux tournoi de Linares, où il avait battu le champion du monde (de l’époque) Garry Kasparov. Vingt ans après, Ivanchuk était toujours au top: en 2013, il se qualifie pour le Tournoi des Candidats, en tant que demi-finaliste de la Coupe du Monde. Malheureusement, il fait un mauvais tournoi et finit à la 7e, et avant-dernière place. Depuis, il lui est devenu clair que malgré sa longévité déjà surprenante, il ne peut pas empêcher l’âge d’atténuer son niveau. Malgré tout, il dispute encore de nombreux tournois, représente l’équipe d’Ukraine dans les Olympiades, et figure encore dans le top 100 mondial.

Ivanchuk est un joueur au style imprévisible : il est aussi bien capable de battre brillamment les plus forts joueurs mondiaux, mais il lui arrive aussi de succomber à la pression et de perdre très rapidement.

Viswanathan Anand (Inde)

© Georgios Souleidis / CC BY
  • Âge : 50 ans (né en décembre 1969)
  • Elo actuel classique : 2753 (n°15 mondial; n°1 Inde)
  • Elo actuel rapide : 2751 (n°17 mondial)
  • Elo actuel blitz : 2785 (n°9 mondial)
  • Elo (et classement) record (classique) : Mars 2011 (41 ans) – 2817 (alors, n°1 mondial devant Magnus Carlsen, classé 2815)
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : Reggio Emilia 1991, Mémorial Alekhine 1992 (ex-aequo), Tournoi de sélection au championnat du Monde PCA 1993 (ex-aequo), Linares 2007 et 2008, Melody Amber (Monaco) 1994, Dortmund 1996 (ex-aequo), 2000 (ex-aequo), et 2004, Tournoi qualificatif au championnat du Monde FIDE 1998 et 2000, Wijk aan Zee 1998 (ex-aequo), 2003, 2004, 2006 (ex-aequo), et 2011, Coupe du Monde FIDE 2000 et 2002, Bilbao 2014, London Chess Classic 2010 (ex-aequo), et 2014, Grenke Chess Classic 2013, Champions Showdown (St-Louis) 2016 (ex-aequo).

2es places : Linares 1993 (ex-aequo) et 1999 (ex-aequo), Mémorial Tal 1995, Wijk aan Zee 2011, Bilbao 2010, Mémorial Gashimov 2015 (ex-aequo), Norway Chess 2015 et 2018, Sinquefield Cup 2016 et 2017.

Championnats du Monde :

Championnat du Monde classique PCA 1995 – Challenger de Kasparov : perdu 7.5 – 10.5

Championnat du Monde classique FIDE 1998 contre Karpov : perdu 3 – 5

Championnat du Monde classique FIDE 2000 contre Alexei Shirov : gagné 3.5 – 0.5, Champion du Monde FIDE

Championnat du Monde classique FIDE 2005 – Tournoi toutes-rondes : 2e ex-aequo, perte du titre mondial FIDE

Championnat du Monde classique 2007 (titre réunifié) – Tournoi toutes-rondes de Mexico City : 1er – Champion du Monde

Championnat du Monde 2008 – Défense du titre contre Vladimir Kramnik : gagné 6.5 – 4.5

Championnat du Monde classique 2010 – Défense du titre contre Veselin Topalov : gagné 6.5 – 4.5

Championnat du Monde classique 2012 – Défense du titre contre Boris Gelfand : gagné au départage 2.5 -1.5 (score du match 6-6)

Championnat du Monde classique 2013 – Défense du titre contre Magnus Carlsen : perdu 3.5 – 6.5, perte du titre mondial

Championnat du Monde classique 2014 – Challenger de Carlsen : perdu 4.5 – 6.5

Championnat du Monde de Rapides 2017 : 1er – Champion

Tournois des Candidats :

Candidats PCA 1994-95 : 1er – Challenger

Candidats 2014 : 1er – Challenger

Candidats 2016 : 2e ex-aequo

Vishy Anand est un ancien champion du monde et n°1 mondial d’une longévité exceptionnelle au top niveau: il remporte son premier grand succès en 1993, en finissant 1er ex-aequo (2e au départage) au tournoi qualificatif pour le championnat du monde contre Karpov, il participe à son premier championnat du monde en 1995, et 20 ans plus tard, il est toujours n°15 mondial avec un Elo à 2753. En juillet 2000, il est n°3 mondial avec un Elo à 2762 (derrière Kramnik, 2770 Elo, et Kasparov, 2849 Elo), il devient n°2 mondial en octobre 2000 avec un Elo à 2774 (derrière Kasparov, toujours 2849 Elo). IL devient n°1 mondial en avril 2007, alors classé 2786 Elo, devant Veselin Topalov, 2772 Elo. Il est ensuite dépassé par Vladimir Kramnik en juillet 2008, mais il redevient n°1 mondial en novembre 2010, avec un nouvel Elo à 2804. Mais il est finalement dépassé par Magnus Carlsen en juillet 2011, avant de finalement perdre le titre mondial en 2013. Il réussit néanmoins à se requalifier au championnat du monde contre Carlsen en 2014, et participe encore au Tournoi des Candidats 2016, où il finit 2e ex-aequo.

Anand est un champion au style universel, très bon joueur positionnel, il est également un excellent tacticien, reconnu pour sa grande vitesse de calcul, et sa grande force dans les positions ouvertes et dynamiques. Il est également très fort en rapides et en blitz.

Boris Gelfand (Israel)

© Stefan64 / CC BY-SA
  • Âge : 52 ans (né en 1968)
  • Nationalité : né Russe, naturalisé Israélien, en 1998
  • Elo actuel classique : 2676 (n°60 mondial; n°1 Israël)
  • Elo actuel rapide : 2702 (n°39 mondial)
  • Elo actuel blitz : 2693 (n°42 mondial)
  • Elo record (classique) : novembre 2013 (45 ans) – 2777 (alors, n°7 mondial derrière Fabiano Caruana)
  • Classement record : n°3 mondial, juillet 1990
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : Championnat d’Europe Junior 1987, Palma 1989, Mémorial Alekhine 1992, et 2013 (1er ex-aequo), Tilburg 1996 (1er ex-aequo), Wijk aan Zee 1992 (1er ex-aequo), Interzonal de Bienne 1993, Dos Hermanas 1994, Cap d’Agde 1994, et 2002, Vienne 1996 (ex-aequo), Biel 2005 (ex-aequo), Mémorial Rubinstein 1998 et 2000, Malmö 1999, Melody Amber (Monaco) 2001 (ex-aequo), Cannes 2002 (ex-aequo), Coupe du Monde FIDE 2009, Mémorial Tal 2013, Grand Prix de Londres 2012 (exx-aequo), Grand Prix de Bakou 2013 (ex-aequo), Grand Prix de Paris 2013 (ex-aequo).

2es places : Championnat d’URSS 1989 (ex-aequo), Linares 1990, Dortmund 1990, Reggio Emilia 1991 (ex-aequo), Tilburg 1992 (ex-aequo), Cap d’Agde 1998 (ex-aequo), Groningen 1996 (ex-aequo), Mémorial Rubinstein 1996.

3es places : Dortmund 1996 et 2006 (ex-aequo), Biel 1996, Astana 2001, Mémorial Tal 2007 (ex-aequo).

5es places : Wijk aan Zee 2006

6es places : Coupe du Monde FIDE 2005

Championnats du Monde :

Championnat du Monde classique 2007 (titre réunifié) – Tournoi toutes-rondes de Mexico City : 2e ex-aequo

Championnat du Monde classique 2012 – Challenger de Vishy Anand : perdu au départage 1.5 – 2.5 (score du match 6-6)

Tournois des Candidats :

Candidats 1994 : 2e

Candidats 2011 : 1er (Challenger)

Candidats 2013 : 5e

Boris Gelfand n’a jamais été champion du monde, mais il est resté dans le Top 10 mondial pendant 25 ans (1990 à 2015), il a disputé le championnat du monde 2012 contre Vishy Anand. Ce fut un match serré, Gelfand a résisté, et le match s’est terminé sur le score 6-6. C’est seulement en départages de rapides que Vishy Anand est parvenu à gagner et à conserver son titre.

Boris Gelfand est reconnu pour son excellente compréhension positionnelle, qu’il a mis a profit pour écrire deux livres de stratégie reconnus : La prise de décisions aux échecs – tome 1 : le jeu positionnel – tome 2 : le jeu dynamique (version originale en anglais : “positional decision making” et “dynamic decision making”). Il est également expert de la défense Petroff, la Sicilienne Najdorf, la Sicilienne Sveshnikov, la défense Est-Indienne, et la défense Slave, avec les Noirs. Avec les Blancs, il est un spécialiste de 1.d4 – le début du pion dame.

Péter Lékó (Hongrie)

© Stefan64 / CC BY-SA
  • Âge : 40 ans (né en septembre 1979)
  • Nationalité : Hongrois
  • Elo actuel classique : 2663 (n°76 mondial; n°3 Hongrie)
  • Elo actuel rapide : 2710 (n°31 mondial)
  • Elo actuel blitz : 2738 (n°28 mondial)
  • Elo record (classique) : avril 2005 (25 ans) – 2763 (alors, n°4 mondial derrière Veselin Topalov)
  • Classement record : n°4 mondial, Avril 2003
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : Copenhague 1995, Dortmund 1999 et 2014 (ex-aequo), Wijk aan Zee 2005, Mémorial Tal 2006, ACP World Rapid Cup 2007, World Mind Games Rapid 2013 (ex-aequo).

2es places : Dortmund 2000 (ex-aequo) et 2009 (ex-aequo), Tilburg 1998, Wijk aan Zee 2000, Cannes 2002 (ex-aequo), Essen 2002 (ex-aequo).

3es places : Hoogoven 1994 (3e ex-aequo), Dortmund 1995 (ex-aequo), 2001 (ex-aequo), 2002 (ex-aequo), 2006 (ex-aequo), 2012 (ex-aequo) et 2013 (ex-aequo).

4es places : Dortmund 1998, Vienne 1996, Tilburg 1997, Linares 1998, Nanjing 2009.

5es places : Wijk aan Zee 2013

Championnats du Monde :

Championnat du Monde classique PCA 2004 – Challenger de Vladimir Kramnik : perdu, score du match 7 – 7, le champion conserve le titre

Championnat du Monde classique 2007 (titre réunifié) – Tournoi toutes-rondes de Mexico City : 4e

Tournois des Candidats :

Candidats PCA 2002 : 1er – Challenger

Péter Lékó a démarré très tôt une carrière de joueur professionnel, en obtenant son titre de grand-maître en 1994, à l’âge de 14 ans 4 mois et 22 jours, ce qui à l’époque était le record de précocité. Il est rapidement devenu un joueur du top mondial, et s’est qualifié au championnat du monde PCA de 2004 contre Vladimir Kramnik. Il n’a pas réussi à remporter ce match, et est tombé aux oubliettes. Il est resté quand même dans le top mondial jusqu’en 2015. Depuis, il s’est peu à peu retiré des compétitions. Néanmoins, il reste actif dans le monde échiquéen, en étant notamment, l’entraîneur, depuis 2017, du jeune prodige Vincent Keymer, 1er du Grenke Open 2018.

Péter Lékó est reconnu comme un bon joueur technique et un spécialistes des ouvertures. Son style de jeu est très technique et positionnel; comme il le dit lui-même, il n’est pas du genre à prendre des risques inutiles, il préfère jouer de manière “propre et claire” selon ses propres mots.

Vladimir Kramnik (Russie)

© Vladimir Barskij / CC BY-SA
  • Âge : 45 ans (né en 1975)
  • Nationalité : Russe
  • Elo actuel classique : 2753 (retiré des compétitions)
  • Elo actuel rapide : 2756 (retiré des compétitions)
  • Elo actuel blitz : 2797 (n°7 mondial)
  • Elo record (classique) : Octobre 2016 (41 ans) – 2817 (alors, n°2 mondial derrière Magnus Carlsen 2853 Elo)
  • Classement record : n°1 mondial, Janvier 1996
  • Membre de la Commission du Planning et Développement de la FIDE
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : Championnat de Russie 1990, Chalkidiki 1992, Grand Prix PCA-Intel 1994, Dortmund 1995, 1997, 2007, 2009, 2011, 2016, 1996 (ex-aequo), 1998 (ex-aequo), 2000 (ex-aequo), et 2001 (1er ex-aequo), Belgrade 1995 (1er ex-aequo), Amber Rapid et Amber Blindfold (Monaco) 1996, 1998, 1999, 2007, 2001 (ex-aequo), et 2004 (ex-aequo), Bilbao 2010, Mémorial Tal 2007, Hoogeveen 2011, London Chess Classic 2011, Coupe du Monde FIDE 2013, Linares 2004, 2000 (ex-aequo), et 2003 (ex-aequo), Dos Hermanas 1996 (ex-aequo), et 1997 (1er ex-aequo), Tilburg 1997 (ex-aequo), Wijk aan Zee 1998 (1er ex-aequo).

3es places : London Chess Classic 2016 (3e ex-aequo)

Championnats du Monde :

Championnat du Monde Junior 1991 : 1er – Champion

Championnat du Monde classique PCA 2000 contre Kasparov : gagné 8.5 – 6.5, Champion du Monde

Championnat du Monde classique PCA 2004 contre Péter Lékó (Défense du titre mondial) : gagné, score du match 6 – 6, conservation du titre

Championnat du Monde classique 2006 (réunification du titre) contre Veselin Topalov : gagné au départage 2.5 – 1.5 (score du match 6 – 6), conservation du titre

Championnat du Monde classique 2007 – Tournoi toutes-rondes de Mexico City : 2e ex-aequo, perte du titre mondial

Championnat du Monde classique 2008 – Challenger de Vishy Anand : perdu 4.5 – 6.5

Tournois des Candidats :

Candidats 2014 : 2e

Candidats 2018 : 5e ex-aequo

Olympiades :

Olympiades 2006, avec l’équipe de Russie : médaille d’or

Vladimir Kramnik est entré dans l’élite mondiale au milieu des années 90, et n’en est jamais ressorti ! Kramnik a battu l'”Invincible Kasparov” et est devenu champion du monde PCA, s’inscrivant ainsi dans la lignée des “3 K” (Karpov, Kasparov et Kramnik). Il a reperdu son titre lors du tournoi de Mexico City en 2007, mais est resté dans le top 10 mondial jusqu’en février 2019, où, après avoir réalisé un mauvais tournoi, il a annoncé sa retraite officielle des compétitions. Il a dit néanmoins, qu’il participerait encore à des compétitions en rapides et en blitz, et qu’il s’emploierait par la suite à la diffusion des échecs.

Kramnik est particulièrement reconnu pour être un excellent finaliste, et un très bon joueur technique. Il a également apporté une énorme contribution à la théorie des ouvertures, et a écrit plusieurs livres.

Peter Svidler (Russie)

© Soboky / CC BY-SA
  • Âge : 44 ans (né en 1976)
  • Nationalité : Russe
  • Elo actuel classique : 2723 (n°25 mondial; n°5 Russie)
  • Elo actuel rapide : 2742
  • Elo actuel blitz : 2754
  • Elo record (classique) : Mai 2013 (36 ans) – 2769 (alors, n°9 mondial derrière Fabiano Caruana)
  • Classement record (classique) : n°4 mondial, Janvier 2004
  • Palmarès (seulement les tournois les plus importants) :

1eres places : Biel 2000, Poikovsky 2003, Gibraltar 2009, Coupe du Monde FIDE 2011, Tilburg 1997 (1er ex-aequo), Dortmund 1998 (1er ex-aequo), Championnat de Russie 1994, 1995, 1997, 2003, 2008, 2011, et 2013 (8 fois, au total).

2es places : Dortmund 2006, Championnat de Russie 1998, Biel 2001, Coupe du Monde FIDE 2015, Linares 2007 (2e ex-aequo).

3es places : Dortmund 2004

4es places : Norway Chess 2013

Championnats du Monde :

Championnat du Monde classique FIDE 2005 – Tournoi toutes-rondes : 2e ex-aequo

Championnat du Monde classique 2007 – Tournoi toutes-rondes de Mexico City : 5e

Tournois des Candidats :

Candidats 2013 : 3e

Candidats 2014 : 7e

Candidats 2016 : 4e

Peter Svidler a été secondant de Kramnik, lors de son championnat du monde contre Kasparov en 2000, et lors de sa premi`re défense du titre contre Leko, en 2004. Dernièrement, il a été secondant de Kirill Alekseenko, au Tournoi des Candidats 2020, qui s’est arrêté il y a quelques mois, mais qui reprendra dès que les conditions sanitaires le permettent. Lui-même, cependant, e retire peu à peu des compétitions de haut niveau.

Svidler est également commentateur en direct de nombreux grands tournois, surtout en cette période de Covid.

À ces 6 “légendes” se sont rajoutés les 4 demi-finalistes du tournoi précédent du Magnus Carlsen Tour :

  • Anish Giri – Elo classique : 2764 – Elo rapide : 2731 – Elo blitz : 2752
  • Ian Nepomnichtchi – Elo classique : 2784 – Elo rapide : 2778 – Elo blitz : 2785
  • Magnus Carlsen – Elo classique : 2863 – Elo rapide : 2881 – Elo blitz : 2886
  • Liren Ding – Elo classique : 2791 – Elo rapide : 2836 – Elo blitz : 2788

Voyons maintenant ce qui s’est passé.

1. Le Tournoi Préliminaire

Dans ce tournoi préliminaire, Magnus Carlsen s’est clairement démarqué en terminant à la 1ere place avec 25 points sur 27 possibles. Il a gagné sans départages contre Giri, Kramnik, Svidler, Gelfand, Ding, Anand et Lékó. Contre Ivanchuk et Nepomniachtchi, il a gagné au départage Armageddon. Nepomniachtchi a fini à la 2e place en marquant 20, avec une fin de tournoi difficile : deux défaites dans les deux dernières rondes contre Carlsen et Gelfand. Giri s’est assuré de la 3e place en battant Svidler dans la dernière ronde, mais clea n’a pas empêché le Russe de se qualifier aux demi-finales, car il avait déjà une longueur d’avance sur ses plus proches poursuivants (Kramnik et Ivanchuk). Ces quatre joueurs (Carlsen, Nepomniachtchi, Giri, et Svidler) se sont donc retrouvés en demi-finales.

JoueurElo RapidePoints12345678910Total
1Carlsen, Magnus288125X232.52332.52.52.523
2Nepomniachtchi, Ian2778202X2.532.5222.52220.5
3Giri, Anish27311810.5X2.522.52.52.522.518
4Svidler, Peter2742141.511.5X22.52.51.52.52.517.5
5Ivanchuk, Vassily26861321.522X31.52.52218.5
6Kramnik, Vladimir275612121.51.51X22.52.52.516.5
7Gelfand, Boris270211021.51.52.52X30.5215
8Ding, Liren283691.50.50.52.51.51.51X2.52.514
9Anand, Viswanathan275171.5221.520.52.50.5X214.5
10Lékó, Péter271061.521.51.521.521.52X15.5
Classement Final du Tournoi Préliminaire

Comme on peut le voir, il n’y a qu’un seul de ces joueurs “légendaires” qui s’est qualifié pour les demi-finales – Peter Svidler. Néanmoins, les autres anciens champions ont été quand même en mesure de démontrer que l’âge ne les empêche pas de retrouver un excellent niveau de jeu, et ces rencontres entre géants du passé ont produit des parties intéressantes et instructives. En voici quelques exemples :

Rd7 : Viswanathan Anand – Boris Gelfand 1 – 0

A la ronde 7, on a pu assister à un ancien duel de géants entre Anand et Gelfand. Ce match rappelle évidemment le championnat du monde 2012, qui opposait Anand et Gelfand à Moscou. Le duel s’était conclu par une victoire de l’Indien. Huit ans plus tard, Gelfand aurait espéré prendre sa revanche, mais Anand a défendu son honneur, avec une victoire très nette lors de la 1ere partie, suivi d’un joli gain technique dans la 2e, le voici :

Rd3 : Viswanathan Anand – Vladimir Kramnik 0 – 1

Encore un duel d’anciens champions ! En 2007, Anand avait gagné le tournoi de Mexico, et donc, gagné le titre mondial, qui jusque-là, appartenait à Kramnik. En 2008, Kramnik aura eu l’occasion de prendre sa revanche, mais il a échoué.

Douze ans après, Kramnik s’est lancé dans une ultime tentative, et est enfin parvenu à prendre sa revanche, en battant l’Indien 2.5 – 0.5. Voici leur 1ere partie que Kramnik a remportée dans son style habituel :

Rd2 : Boris Gelfand – Vassily Ivanchuk 1 – 0

Il y a également eu de spectaculaires duels intergénérationnels. En voici quelques uns :

Rd5 : Magnus Carlsen – Vassily Ivanchuk 0 – 1

Dans cette partie, Ivanchuk va montrer une très bonne qqualité de jeu, et Carlsen va commettre l’une des plus grosses gaffes de a carrière, ce qui va permettre au GMI Ukrainien de remporter la partie :

Rd3 : Magnus Carlsen – Péter Lékó 1 – 0

Dans cette partie, Carlsen a battu de manière convaincante l’ancien challenger de Kramnik au titre mondial :

Rd2 : Liren Ding – Boris Gelfand 0 – 1

Le GM chinois Ding n’était pas au mieux de sa forme dans ce tournoi, et ça s’est vu dès la 1ere ronde, où il a perdu contre Gelfand. L’ancien challenger au titre mondial, quant à lui, a montré qu’il est toujours capable d’afficher une excellente compréhension de la position :

2. Les Demi-finales

Lors des demi-finales, Carlsen a facilement éliminé Svidler 2 – 0.

Le match Giri – Nepomniachtchi, par contre, était plus serré, avec finalement, un gain du Russe, dans le 3e match, décisif. Comme d’habitude, Nepomniachtchi a utilisé des ouvertures rares, pour essayer de mener la partie vers un combat très tactique, tandis que le Néerlandais a voulu tant que possible, amener des positions plus calmes. Dans ce combat, c’est le Russe qui est sorti vainqueur, sur le score 2 – 1.

3. La Finale

Cette finale a vu un combat féroce entre le champion du monde et son potentiel futur challenger, Ian Nepomniachtchi.

Nepomniachtchi a montré qu’il est clairement capable de créer des problèmes à Magnus Carlsen.

Le premier match de 4 parties était particulièrement serré, et le champion du monde ne s’en est sorti qu’en départage.

Carlsen avait gagné la 1ere ronde avec les Noirs, et on pouvait donc s’attendre à ce que le match se termine rapidement, mais c’était plutôt l’inverse. Après avoir neutralisé le champion du monde avec les Noirs, le GM Russe a remporté la 3e partie avec les Blancs, grâce au spectaculaire Txh5!!, qui força l’abandon de Carlsen au 21e coup !

1ere partie : Carlsen prend les devants !

2e partie : Nepomniachtchi neutralise le champion du monde avec les Noirs.

3e partie : Carlsen perd en 21 coups !

4e partie : Une nulle de salon en 38 coups.

Finalement le champion du monde l’a emporté en départages de blitz. Voici les deux parties décisives :

Le 2e match, quant à lui, a vu un retour en forme de Carlsen qui a gagné facilement le match, après avoir remporté les deux premières parties, et annulé la 3e.

Voici les deux premières parties :

Ce Magnus Carlsen Chess Tour va se conclure par la dernière étape, la “Grand Final” qui départagera les 4 meilleurs joueurs sur l’ensemble du cycle : Liren Ding, Hikaru Nakamura, Magnus Carlsen, et Daniil Dubov.

Lors des demi-finales de ce dernier mini-tournoi, Carlsen affrontera Ding, et Nakamura, Dubov.